LOGO-OPINEL

1 - Histoire

C'est en 1890, que le premier couteau Opinel est né des mains de son créateur, Joseph Opinel.
En 1897, il décide de décliner son couteau dans différents formats. Il numérote les tailles de ses couteaux  en fonction de leur format. Les numéros vont de 1 à 12. La fabrication du numéro 1 et du numéro 11 s'est arrêté en 1935.

En 1901, Joseph Opinel construit son usine au pont de Gevoudaz. Cependant en 1915, devinant qu'il ne pourra jamais développer son entreprise si il reste dans ce hameau perdu, il décide d'installer une usine à Chambery.

En janvier 1926 un poêle mal éteint provoque un incendie qui détruit l'ensemble du bâtiment. La famille Opinel fait face à cette catastrophe et décide de reconstruire au même endroit de nouveaux locaux modernes et adaptés à leur production. Les nouveaux locaux sont inaugurés en 1924.

En 1955, soucieux d’améliorer la sécurité d’utilisation du couteau, Marcel Opinel, le fils de Joseph, invente le système Virobloc®. Il ajoute une virole tournante qui en coulissant sur la virole fixe peut fermer la fente et ainsi bloquer la lame dépliée. L’idée est simple mais sa réalisation est complexe. 
Dans les années 90 le système Virobloc® est modifié pour permettre de bloquer la lame en position fermée. Réservé dans un premier temps à quelques références, il est généralisé sur tous les modèles en 2000.

histoire-1955-opinel

 

Après le décès le 29 janvier 1990 de Marcel Opinel, c'est son fils Joseph qui prend la présidence de la société.

En 2006, c'est dans le « Phaidon Design Classics », magnique ouvrage composé de 3 volumes, que le couteau de poche Opinel est consacré comme l’un des 999 designs les plus aboutis de tous les temps par un jury de designers internationaux.

2 - la lame

L’acier est, par définition, un alliage de fer et de carbone.
Lorsque l’acier ne comporte pas d’autres éléments d’addition, il est couramment appelé ‘acier au carbone’. Une telle nuance est très sensible à l’oxydation.
Pour compenser cette sensibilité à la corrosion, on additionne du chrome à hauteur de 10,5% et plus. L’acier prend alors le nom générique d’acier inoxydable, ou ‘inox’. Cette addition entraîne la formation d’une couche superficielle d’oxydes extrêmement fine, appelée couche de passivation, qui protège la lame de la corrosion.
Les lames des couteaux Opinal sont soit en lame carbone ou en lame inoxydable

Lame en acier carbone

COUTEAU-OPINEL-10-CARBONE

A sa création, la lame de l’OPINEL était en acier carbone. Opinel utilise encore à ce jour une nuance d’acier similaire, avec une teneur en carbone de l’ordre de 0,90%, qui conserve des avantages par rapport à l’inox. Leur acier au carbone est élaboré en Allemagne et parachevé en France avant d’être travaillé par OPINEL.
Cette nuance est plus facile à réaffuter, ce qui permet d’avoir un tranchant toujours parfait moyennant un entretien régulier. A l’emploi lors de la coupe d’une matière tendre et abrasive telle que le bois, le papier ou le carton, le fil s’érode et tend à se réaffuter naturellement à son contact. En contrepartie, le fil se détériore plus facilement au contact d’un matériau dur tel que la céramique d’une assiette. Cette nuance présente également l’avantage d’être plus économique que l’inox.
Une lame en acier carbone est sensible à la corrosion et demande plus de soin qu’une lame en acier inoxydable. Son emploi est déconseillé dans des milieux humides ou acides.

Lame en acier inoxydable

COUTEAU-OPINEL-8-INOX

 

L’acier inoxydable des lames OPINEL est une nuance optimisée pour obtenir le meilleur compromis entre résistance à la corrosion et caractéristiques mécaniques. Ses teneurs en carbone et en chrome sont respectivement de l’ordre de 0,5 et 14,5%. L’acier inox 12C27MOD est élaboré et parachevé en Suède, par le groupe SANDVIK, de notoriété mondiale dans le monde de la coutellerie.
Cette nuance confère à la lame une forte résistance à l’abrasion (l’usure) qui lui permet d’affronter des contacts réguliers avec des matériaux durs, tels que la céramique, avant de nécessiter un réaffutage. En contrepartie, le réaffutage demande un savoir-faire et des outils adaptés.
L’acier inoxydable présente également l’avantage de ne demander aucun entretien particulier dans des conditions d’usage ordinaire contrairement à l’acier carbone (entretien minime ?). Néanmoins, il peut rencontrer ses limites lorsqu’il est mis en contact prolongé avec une ambiance agressive (acide, eau salée, agent lessiviel, …).

3 - Le manche en bois

 

opinel-le-manche

La forme du manche de l’Opinel traditionnel est restée inchangée depuis sa création par Joseph OPINEL en 1890.
Le manche en bois du couteau présente une fente importante. Seuls des bois résistants peuvent convenir au façonnage et résister à l’usage.  C’est pourquoi, l’essence majoritairement utilisé est le hêtre, localement appelé « fayard ». C’est un bois à grain fin et homogène offrant de très bonnes résistances mécaniques.

Opinel est sensible à l’environnement, La société privilégie des approvisionnements locaux issus de forêts gérées durablement. Ainsi le principal fournisseur de bois est basé dans le Jura.
Pour protéger les manches des agressions extérieures, deux finitions sont proposées : le bufflage et le vernis.
Pour les manches façonnés en essence rares et précieuses, ils sont bufflés en appliquant une cire à l'aide d'un disque coton. Pour tous les autres bois, un vernis choisi pour ses propriétés de haute protection contre l’humidité et les tâches est appliqué.
Le vernis est teinté pour la gamme carbone, et incolore pour toutes les autres gammes. Pour les manches colorés, le bois est lasuré avec une teinte à l'eau et il est verni.

4 - Comment bien entretenir votre couteau Opinel

COUTEAU-OPINEL-LUXE-8

Si vous ne vous êtes pas servi de votre couteau depuis longtemps et que votre lame est coincée car le manche en bois a légèrement gonflé. Dans le cas de difficultés pour ouvrir votre couteau Opinel utilisez “Le coup du Savoyard®” :

Bien tourner la virole pour libérer la fente.
Tenir le couteau par le manche: la virole est dans la paume de la main, la fente est vers le bas et ne doit pas être recouverte par les doigts.
Frapper d'un coup sec une surface dure (une table, par exemple, attention éviter les surfaces fragiles, cela peut marquer !).
Sous l’effet du choc, la lame est libérée et s’ouvre facilement.

Si la lame reste trop dure à ouvrir ou fermer :                                                                 

Avant toute chose, assurez vous que le manche est sec.  
Déposez une goutte de lubrifiant au dessus de la fente, manipuler la lame de votre OPINEL en l'ouvrant et la fermant plusieurs fois.
Déposez à nouveau du lubrifiant si nécessaire puis essuyez l'excédant.
N’oubliez pas :
- Evitez un séjour prolongé en milieu humide
- Essuyez la lame après utilisation

L'éguisage :

L'aiguisage à la pierre se pratique sur une lame sèche et dégraissée. Mouillez légèrement la pierre naturelle.
Avivez le fil de la lame en appuyant fortement sur la pierre qu'il faut passer avec un mouvement de va-et-vient (la pierre fait un angle de 20° avec la lame).Il faut partir de la base de la lame en allant vers la pointe d'un mouvement alternatif et régulier.
Un morfil (petites particules d'acier) se forme sur la face opposée à l'aiguisage, ce qui empêche de couper. Il faut donc enlever ce morfil et c'est le deuxième temps de l'aiguisage.
Coupez le morfil avec la pierre animée d'un mouvement de va-et-vient (la pierre fait alors un angle de 20° avec la lame).Partir de la base de la lame en allant vers la pointe d'un mouvement alternatif régulier, moins appuyé qu'au premier temps.
Pour finir, passer rapidement la pierre de chaque côté du tranchant (2 fois).

En cas de tâches d'oxydation, frottez  la lame avec le dos d'une éponge puis lavez la lame avec une éponge humidifiée à l'eau tiède et du liquide vaisselle. Essuyez la lame avec un torchon sec et doux. Enfin, graissez la lame avec de l'huile alimentaire. Il est important de ranger votre Opinel dans un lieu sec, lame fermée.

Nettoyer son couteau :

COUTEAU-OPINEL-TIRE-BOUCHON

Avec une lame en Carbone : avec la lame ouverte, frottez la lame de votre OPINEL avec une éponge humidifiée à l'eau tiède et du liquide vaisselle. Rincez votre éponge à l'eau tiède puis essuyez à nouveau la lame pour enlever les résidus. Séchez immédiatement la lame avec un torchon sec et doux.  Nous vous conseillons de la graisser avec de l'huile alimentaire (évitera l'oxydation) avant de la refermer.  
Important : n'immergez pas votre couteau dans l'eau car le manche en bois risquerait de se déformer,  ne lavez pas la lame en mettant celle-ci directement sous l'eau.     

Avec une lame Inox : toujours avec la lame ouverte, passez légèrement la lame de votre OPINEL sous l'eau tiède puis frottez avec une éponge et du liquide vaisselle.
Rincez la lame à nouveau à l'eau tiède en portant attention à ne pas trop humidifier le manche en bois. Laissez sécher la lame avant de la refermer (pas besoin d'attendre pour les manches en plastique). 
Important : n'immergez pas votre couteau dans l'eau car le manche en bois risquerait de se déformer.  

Attention : Ne mettez pas votre couteau de poche dans un lave-vaisselle. Cela risque d'endommager de façon irréversible votre couteau.    

 

Retrouvez la gamme de couteau de poche Opinel sur Surplus Discount.